Cette question récurrente trouve un écho chez bon nombre de personnes, au-delà des différences et des choix de vie des uns et des autres. Savoir suivre sa propre voie n’est pas forcément donné à tout le monde. Heureusement, il est possible de trouver sa mission de vie, sa propre vocation pour s’épanouir en accord avec soi-même.

Se poser les bonnes questions pour trouver sa voie

Il convient avant tout de s’interroger à bon escient. Pour définir le chemin personnel que l’on veut suivre, sa voie, il vaut mieux caractériser ce que l’on juge important à titre personnel : son travail, des activités annexes, les relations que l’on noue avec les autres ?

Trouver sa mission de vie

Bien sûr, ces éléments se mélangent dans la vraie vie mais certains sont plus satisfaisants que d’autres et apportent davantage de sérénité. On peut exercer sa profession sans grande conviction et à la longue, ne plus y trouver le moindre intérêt. Il est alors fréquent de se sentir démoralisé voire déprimé. Quand on a défini sa vocation dans la vie, dans quelque domaine que ce soit, on est au contraire comblé par son quotidien. La notion de sacrifice n’est absolument pas ressentie et l’on agit donc sans les frustrations diverses qui finissent par miner la joie de vivre.

Faites briller votre lumière “5 semaines pour trouver sa mission de vie

Sur la voie de sa mission de vie

A défaut d’avoir une idée claire de ce qui doit être sa mission de vie, on peut la définir a contrario. Si l’on ne ressent que des émotions négatives la plupart du temps, comme du découragement, de la colère voire de la honte, on peut bien évidemment en conclure que l’on ne se trouve pas sur la bonne voie.

Par conséquent, on ne se sent pas à sa place en tant que personne et on néglige ses propres valeurs faute d’être en harmonie avec soi-même. Des motivations plus superficielles prennent le relais (l’appât du gain, la reconnaissance sociale à tout prix, entre autres) sans pour autant satisfaire les aspirations profondes que l’on porte en soi. Il arrive souvent que l’on cherche dans ce cas à plaire aux autres à son propre détriment, en se détournant de la voie qui nous est destinée. Ce phénomène peut aller jusqu’à jouer, à son insu, le rôle de quelqu’un d’autre.

Faire confiance à ses émotions

Ce n’est pas l’hémisphère rationnel du cerveau qui permet de découvrir sa mission de vie. Il est essentiel d’être à l’écoute de ses propres sentiments et de s’interroger sur ses motivations : a-t-on des passions dans la vie, quelles sont les choses que l’on trouve ennuyeuses ?

Les réponses à ces questions traduisent des préférences liées à une certaine expérience de l’existence. Cette introspection est bénéfique car elle dévoile les passions qui nous animent, en réalité notre voie. Même si des personnes bienveillantes nous donnent des conseils désintéressés, il faut tenir compte avant tout de ses propres impressions. La “petite voix intérieure” doit être écoutée en priorité. Pour être sûr de l’entendre, un peu d’isolement ne fait pas de mal. Réfléchir et prendre une décision en son for intérieur donne de bons résultats pour mieux se connaître et bien évoluer vers sa mission de vie.

Ne pas craindre ses passions

Surmonter ses propres appréhensions et accepter d’assumer ses envies est une étape incontournable pour accomplir sa mission et profiter de la vie ! Il est parfois nécessaire d’explorer son passé à la recherche d’indices ! On peut par exemple relever au moins trois souvenirs plaisants et les détailler noir sur blanc pour en extraire les points communs les plus positifs.

– De quelles expériences s’agissait-il ?

– Quels types de sentiments a-t-on éprouvé lors de ces moments-là ?

Un véritable attrait pour telle ou telle activité peut s’en dégager. Pour assouvir ce penchant, mieux vaut définir les qualités indispensables qui le rendent plus facilement accessible. Quand on a une âme d’artiste, il faut par exemple veiller à cultiver son imagination, sa volonté de communiquer et de partager ses émotions ainsi que sa capacité à réaliser une œuvre, quelle qu’elle soit. Il est enfin utile d’inscrire sa créativité dans le cadre qui lui correspond : le domaine éducatif, le secteur médical, le commerce …

 Se donner les moyens de réussir

Une fois sa mission de vie découverte, il est temps de passer à l’action. Ce projet est en général source d’enthousiasme et il faut canaliser cette énergie afin de la rendre constructive.

Il existe différentes manières de procéder : on peut d’ailleurs les cumuler. Il est agréable de se documenter sur la voie de ses rêves en lisant, en suivant une formation, en se livrant à des recherches en ligne … Bien que la tâche soit facilitée par le bonheur d’avoir enfin trouvé sa mission de vie, cette étape peut s’avérer laborieuse. Tous ces efforts mènent parfois à une impression de voie sans issue, un découragement. Ce dernier est courant en pareil cas et il faut l’affronter, au besoin en se faisant aider.

Un psychologue ou un coach mental apportent une aide adéquate dans ce genre de situation. Un professionnel de ce type est utile pour se recentrer sur sa mission de vie, un projet qui réclame un travail sur soi mais qui est gratifiant !

Découvrez aussi notre article sur la confiance en soi.

 

Lisez aussi :  Comment profiter de la vie ?

Pourquoi s’inscrire au prochain webinaire ?

Participez aux prochains Webinaires en live avec Peggy & Jeff
La participation est gratuite ! Vous serez informés par email de tous les futurs webinaires.