Comment faire face à la crise de la quarantaine pour éviter le rejet du conjoint ?

Difficile de comprendre les solutions que je vais vous donner sans savoir en détail ce qu’est la crise de la quarantaine.

Ainsi, avant de traiter les impacts qu’elle peut avoir sur une relation et comment y remédier, commençons par voir les signes annonciateurs de cette crise.

Quels sont les symptômes de la crise de la quarantaine ?

Les symptômes de la crise de la quarantaine sont plutôt faciles à reconnaître. En effet, toute personne touchée ressentira le besoin de changement et d’aventure. Elle aura tendance à se remettre en question. Elle sera également très indécise dans ses prises de décision.

Encore appelée crise du milieu de vie, elle touche la plupart des personnes d’âge moyen. Elle survient lorsqu’elles prennent conscience de leur mortalité et du temps qui passe.

Cette crise peut survenir chez l’homme comme chez la femme. Elle peut toutefois se manifester différemment d’une personne à une autre et suivant l’âge.

La crise du milieu de vie représente une période émotionnellement inconfortable pour bon nombre de personnes. Elle les pousse à agir de différentes façons en ajustant par exemple leur routine. La crise de la quarantaine peut aussi être à l’origine du rejet du conjoint.

Elle peut également amener les personnes concernées à changer leur personnalité de manière drastique et leurs croyances. Ainsi, cette crise fait que celui ou celle qui la traverse :

  • ait une forte envie d’aventure et de changement ;
  • ait une tendance à blâmer son entourage et s’énerver facilement ;
  • prenne l’habitude de se remettre en question ;
  • ait du mal à prendre des décisions (très indécis) ;
  • montre facilement des signes de dépression ;
  • ait plus tendance à être infidèle.

Le besoin d’aventure et de changement

Cette crise peut se manifester par l’envie de sortir à la recherche de plaisir et d’aventure. Très souvent, elle pousse à prendre des mesures drastiques pouvant même vous nuire. C’est le cas par exemple de :

  • l’idée d’avoir une liaison ;
  • l’envie de quitter son emploi ;
  • le besoin de faire un gros achat.

La tendance à s’énerver facilement et à blâmer son entourage

Le fait est que cette personne est très souvent en colère et tend à blâmer les autres pour ses problèmes. Lorsqu’elle est en couple, elle essaie de les rejeter sur leur conjoint. Pour elle, tout serait normal sans son partenaire.

La remise en question de ses croyances

Une personne souffrant de cette crise peut se remettre facilement en question. Il finit par rechercher de nouvelles idées ou un nouveau chemin de vie. Il n’hésite pas à faire des choix qui peuvent lui causer des problèmes.

Explorer de nouveaux horizons est bien, mais il faut savoir choisir la façon d’y arriver. Il doit être fait à dessein et en évitant de perturber votre routine.

L’indécision

Une personne souffrant de cette crise peut être très indécise. En effet, elle a du mal à prendre des décisions importantes quand il le faut. Elle se retrouve très souvent paralysée face à une telle situation.

Lorsqu’elle arrive à se décider à en prendre, elle le fait souvent de façon hâtive. C’est également valable dans sa vie de couple.

La présence de signes de dépression

A force de fuir son mal être, une personne sujette à une crise de la quarantaine souffre généralement de dépression. Cela finit par affecter négativement ses activités et ses relations. Sa vie de couple ou de famille en est même menacée.

Ainsi, faites donc attention aux signes suivants :

  • la perte d’intérêt pour des activités auparavant agréables ;
  • l’incapacité à prendre des décisions ou à se concentrer ;
  • un appétit inhabituel avec une prise ou une perte de poids ;
  • de la tristesse et du désespoir qui nourrissent son mal être ;
  • l’impuissance et le pessimisme ;
  • des habitudes de sommeil inhabituelles.

Vous avez là les signes que votre conjoint souffre de dépression. Cette dernière est certainement due à une crise de la quarantaine.

L’infidélité

crise de la quarantaine rejet du conjoint : infidelité

Infidélité

C’est l’un des symptômes les plus courants pour un conjoint traversant une crise de la quarantaine. En effet, il a tendance à s’éloigner du nid conjugal durant cette période. Il commencera par travailler à des heures tardives ou étranges.

Il protège encore plus son téléphone et est moins présent pour vous. Vos interactions physiques sont de plus en plus rares. Vous avez là les signes probables d’un conjoint infidèle ou qui vous rejette.

Il n’y a rien de plus frustrant que de se voir repoussé par son amoureux. Apprenez à bien réagir en lisant l’article se sentir rejeté par son conjoint.

Une personne souffrant d’une crise de la quarantaine ressentira le besoin de changement et d’aventure. Cela peut très souvent la pousser à se remettre en question. Cette personne aura également du mal à prendre des décisions et se poser les bonnes questions.

Cette crise touche aussi bien les hommes que les femmes. Même si ces derniers présentent généralement les mêmes symptômes, leurs réactions peuvent toutefois être différentes.

Quelles sont les causes d’une crise de la quarantaine ?

C’est une des bonnes questions à se poser pour sortir de la crise. Ainsi, certains événements marquants de la vie en sont généralement à l’origine. Ils vous :

  • poussent à une remise en question de votre personne et à une réévaluation votre estime de soi ;
  • amènent également à revoir vos priorités.

Que vous soyez un homme ou une femme, vous y serez forcément confronté. Parmi ces événements, vous avez :

  • le décès d’un membre de la famille ou d’un ami ;
  • la naissance d’un enfant ;
  • des problèmes de santé majeurs ;
  • le départ des enfants de la maison ;
  • la perte d’emploi ou le départ à la retraite ;
  • le déclin des capacités physiques.

Certaines personnes sont épargnées par la crise de la quarantaine. La numérologie personnelle pourrait en être la raison. Découvrez la vôtre.

Quelles sont les étapes d’une crise de la quarantaine ?

Il existe quelques étapes généralement perçues chez toute personne traversant une crise de la quarantaine. Qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, ils passent forcément par chacune d’entre elles.

Les étapes de cette crise sont les suivantes :

  1. le déni ;
  2. la colère ;
  3. l’envie repartir à zéro ;
  4. la dépression ;
  5. le retrait ;
  6. l’acceptation.

Le déni

C’est durant cette étape que la personne développe l’envie de changement et d’aventure. En effet, il :

  • cherche à renier son vieillissement en changeant de style vestimentaire ;
  • va même jusqu’à teinter ses cheveux en noir ou avoir une chirurgie plastique ;
  • recommence à fréquenter les salles de sport.

En gros, il investit du temps et de l’argent dans de nouvelles envies au détriment des anciennes.

La colère

C’est la seconde étape de la crise de la quarantaine. Cet autre fait marquant survient quand la personne se rend compte que son vieillissement est irréversible. Il en veut à tout son entourage et à la vie qu’il trouve injuste.

L’envie de repartir à zéro

L’envie de tout recommencer à zéro est l’étape suivante de cette crise. Elle peut se manifester de différentes façons. Elle le pousse à expérimenter de nouvelles idées pouvant être néfastes pour lui ou son couple.

C’est le cas par exemple de :

  • quitter soi-même son travail ;
  • devenir irresponsable ;
  • d’être infidèle.

La dépression

En refusant de faire face à son mal être, la dépression finit par s’installer. Elle survient lorsque sa vie ne change pas malgré toutes ses actions. Malgré tous ses efforts, il a du mal à trouver un véritable but dans la vie.

Le retrait

Cette étape fait partie du processus pour sortir de la crise, car elle le rapproche de la guérison. La personne concernée :

  • y reconnaît ses erreurs et commence à entamer le processus d’acceptation ;
  • essaye de se faire pardonner par son entourage et ceux qu’il a pu blesser ;
  • peut tenter de recoller les morceaux des relations brisées ou au contraire s’en éloigner.

L’acceptation

C’est la dernière étape de la crise du milieu de vie. C’est le résultat de ses choix et de ses actions. Il lui faut l’accepter et prendre la décision de vivre avec sa nouvelle réalité, quelle qu’elle soit.

Les étapes d’une telle crise se résume aux points suivants :

  • le déni ;
  • la colère ;
  • l’envie de repartir de zéro ;
  • la dépression ;
  • le retrait ;
  • l’acceptation.

Les réactions face à ces dernières peuvent toutefois varier selon la personne. C’est également le cas pour la durée de chacune d’entre elles. Certaines personnes peuvent même ne pas les expérimenter toutes.

Cette crise permet même à quelques-unes d’entre elles de trouver un nouveau bonheur et un nouvel épanouissement.

Combien de temps dure chaque étape de la crise de la quarantaine ?

Une crise de la quarantaine peut durer de 2 à 10 ans au maximum. Elle survient généralement :

  • lorsqu’une personne prend conscience de son vieillissement ;
  • suite à des problèmes ou des regrets.

Quand cette crise commence-t-elle ? Combien de temps est-ce qu’elle dure chez l’homme et chez la femme ? Ce sont des questions importantes qui méritent des réponses précises.

Quand commence une crise du milieu de vie ?

Sachez qu’il n’est jamais évident, voire difficile de trouver une réponse exacte à cette question. La principale raison est qu’elle peut varier selon les personnes atteintes.

En effet, certaines traversent déjà cette crise dès la trentaine alors que d’autres non. Elles passent même toute leur vie sans en souffrir.

Pour certains, ce n’est que vers la cinquantaine qu’ils la traversent. Vous avez plus de chances d’y être confronté entre 45 à 64 ans. Retenez cependant qu’elle peut également toucher les personnes de moins de 40 ans.

Combien de temps dure une crise de la quarantaine ?

Il est difficile de donner une durée précise à cette crise. Sachez juste qu’elle varie selon le sexe de la personne touchée. En effet, selon certaines anecdotes, cette durée serait de :

  • 3 à 10 ans chez l’homme ;
  • 2 à 5 ans chez la femme.

Cela s’explique par le fait que les causes de leur crise sont différentes. En effet, elles sont plus liées aux changements d’hormones chez certaines femmes. Elles peuvent notamment traverser cette crise à la suite d’une ménopause.

Elle survient généralement à cet âge et peut être une source de stress pour la personne concernée. De plus, la péri-ménopause dure environ 4 ans. C’est la raison pour laquelle la durée de la crise chez les femmes est entre 2 et 5 ans.

Les hommes sont plus affectés par des changements ou des regrets qu’une baisse de testostérone. Ils ont plus peur des diverses évolutions qui peuvent survenir dans leur vie.

Age/Durée

Homme

Femme

Âge probable de la crise

45-64 ans (peut également toucher les personnes de moins de 40 ans)

Durée de la crise

  • 3 à 10 ans

  • 2 à 5 ans

Comment survivre à la crise de la quarantaine que traverse un conjoint ?

Les personnes traversant cette crise peuvent réagir différemment. Toutefois, elles adoptent la plupart du temps un comportement qui peut aussi affecter leur entourage. C’est encore plus le cas lorsqu’elles sont en couple.

En effet, les symptômes de cette crise peuvent pousser votre conjoint à vous rejeter. Dans certains cas plus sérieux, ils peuvent même entraîner votre rupture.

La plupart des gens ont du mal à savoir comment il faut réagir face à cette situation. Ils tendent à vouloir soigner leur conjoint, mais cela est loin d’être une solution viable. Il faut plutôt l’encourager et garder une attitude positive afin de le soutenir.

Lire l’article sur la blessure de rejet pourrait vous aider à comprendre la crise que traverse votre conjoint.

Sachez également que sa guérison est loin d’être votre responsabilité. Votre véritable souci n’est que de l’aider à s’en sortir. Il est important de savoir vous protéger, car sa crise vous affecte également.

Voici quelques moyens efficaces permettant de sortir de la crise de la quarantaine du conjoint pour éviter le déchirement du couple :

  • Se faire accompagner par un conseiller ;
  • se concentrer sur soi-même ;
  • faire ce qu’il y a de mieux pour soi ;
  • écouter sans juger ;
  • savoir maîtriser sa colère ;
  • définir des limites claires ;
  • éviter de précipiter son processus de guérison.

Se faire accompagner par un conseiller

crise de la quarantaine rejet du conjoint : consulter un conseiller

Se faire accompagner par un conseiller

Il est très souvent conseillé de suivre une thérapie de couple dans ce genre de situation. Vous pouvez par exemple :

  • trouver un bon thérapeute ou un psychologue à qui parler ;
  • ou bien faire appel aux services d’un guide spirituel.

C’est un bon moyen de survivre à la crise de son conjoint et de sauver son couple. Évitez toutefois de le forcer à assister aux séances s’il est réticent.

En plus de cela, vous pouvez aussi suivre les différentes méditations sur l’amour que nous avons préparées.

Se concentrer sur soi-même

Surmonter une telle situation nécessite que vous preniez également soin de vous. Il vous faut éviter d’être obsédé par les agissements de votre conjoint. Il vous est plus facile de contrôler vos choix que les siens.

Essayez de trouver un bon moyen de passer cette période difficile. Il faut absolument en profiter pour essayer quelque chose de nouveau. Vous pouvez par exemple :

  • suivre des cours d’art ;
  • vous adonner à la lecture ;
  • vous inscrire dans une salle de sport, etc.

Faire ce qu’il y a de mieux pour soi

En période de crise, il vous faut trouver et choisir la solution qui vous avantage le mieux. Si vous vous sentez menacée ou malheureuse dans votre relation, pensez à vous en éloigner.

Il est important d’agir lorsque votre conjoint :

  • entretient une relation hors conjugale ;
  • dépense de l’argent de manière imprudente ;
  • développe une dépendance à l’alcool ;
  • devient abusif.

Écouter sans juger

Lors de la conversation avec votre conjoint, portez-lui une oreille attentive sans le juger. Il est plus important de l’écouter à ce moment et de chercher à le comprendre. C’est ainsi que vous pourrez peut-être l’aider à dissiper ses doutes.

Évitez cependant de lui donner des conseils sur ce qu’il traverse. Pensez juste à l’écouter et laissez-le tirer ses propres conclusions.

Savoir maîtriser sa colère

Il est normal d’être en colère face à la crise du conjoint. En effet, certains de ses agissements auront pour conséquence de vous mettre hors de vous. Sachez toutefois que maîtriser sa colère est plus bénéfique dans cette situation.

Gardez votre calme. Vous pouvez tout à fait exprimer votre colère sans élever la voix.

Définir des limites claires

Un bon moyen de se prémunir des mauvais agissements de votre conjoint, est d’établir des limites. En le faisant, vous vous protégez contre toute situation embêtante. C’est également un bon moyen de lui faire comprendre ce que vous pouvez supporter ou non.

Même s’il vous est impossible de contrôler ses agissements, vous pouvez déterminer ceux que vous détestez.

Éviter de précipiter son processus de guérison

La crise d’un conjoint n’a rien à voir avec vous. De ce fait, évitez de vous sentir responsable et de chercher à réparer la relation. Ce rôle est plus le sien que le vôtre, en tout cas dans cette situation.

Donnez-lui le temps de se remettre tout seul de sa crise. Vous pouvez le soutenir en restant à ses côtés. Faites lui comprendre que vous êtes présente pour lui. Cela peut prendre des mois, voire des années, mais il s’en remettra tout de même.

Suivre une thérapie de couple peut être une bonne solution dans ce cas. Il faudra également lui donner le temps nécessaire pour guérir. Toutefois, pensez à satisfaire vos besoins au lieu de trop vous en faire pour lui.

En effet, une telle crise est souvent passagère. Une fois terminée, il reviendra de nouveau lui-même. Définissez cependant quelques limites afin qu’il comprenne les erreurs à éviter. Il est aussi important que vous apprenez à contrôler votre colère.

Foire aux questions

La crise de la quarantaine conduit-elle au divorce ?

La crise de la quarantaine peut certainement conduire au divorce si elle n’est pas bien gérée. En effet, elle entraîne chez une personne, des comportements pouvant nuire à toute relation. Il peut s’agir de relation de famille, amicale, amoureuse ou de couple.

Certaines personnes pensent que s’éloigner pour ne pas souffrir est la meilleure solution. Jetez un œil sur l’article pour vérifier dans quels cas cela est justifié.

Est-ce que tous les hommes traversent une crise de la quarantaine ?

Tous les hommes ne traversent pas forcément une crise de la quarantaine. Toutefois, certains sont plus exposés aux risques et plus vulnérables que d’autres. C’est le cas des personnes avec des problèmes de santé majeurs.

Comment sortir d’une crise existentielle ?

Sortir d’une crise existentielle nécessite un sérieux travail d’introspection. Il faut commencer par réaliser un bilan de ce qui nous rend malheureux. Cela permet de déterminer le nécessaire qui nous manque pour être heureux.

Vous pouvez aussi faire appel aux services d’un thérapeute.

Le conjoint revient-il après une crise de la quarantaine ?

Il est difficile de prédire si un conjoint revient après une crise de la quarantaine. En effet, chaque situation est unique selon le couple. Retenez toutefois qu’il est possible que votre conjoint revienne. Notez cependant que le choix vous revient de l’accepter ou non.

Références

https://www.success-stream.co.uk/how-long-does-a-midlife-crisis-last/

https://www.brides.com/signs-your-spouse-is-going-through-a-midlife-crisis-1102952

https://divorce.lovetoknow.com/about-divorce/how-midlife-crisis-can-lead-divorce

https://www.brides.com/tips-to-help-you-survive-your-spouses-midlife-crisis-1102899

https://www.weinbergerlawgroup.com/blog/newjersey-law-divorce-separation/7-tips-surviving-husbands-midlife-crisis/