Être enfin plus sûr de soi

Manquer de confiance dans ses propres capacités et se sentir mal à l’aise quand on s’expose au regard des autres sont les symptômes des personnes qui se sous-estiment. Ce mal-être n’a pourtant rien d’irréversible. Il provient souvent de blocages au niveau de l’égo et ne reflète aucunement un réel manque de capacités. Des personnes talentueuses peuvent douter d’elles-mêmes et ne pas se sentir rassurées par leurs qualifications. Il faut donc agir sur sa propre psychologie quand on est victime d’une modestie excessive.

confiance en soi

Comment s’épanouir face aux autres ?

Pour être en mesure de s’affirmer et ne pas rester dans son coin, il est primordial d’être objectif vis-à-vis de soi-même. Si l’on ne reconnaît pas ses propres qualités, on néglige une étape essentielle du parcours qui mène vers la confiance en soi.

Bien sûr, c’est chose facile pour les adultes qui ont bénéficié durant leur enfance d’un entourage bienveillant, ayant su poser un regard admiratif sur eux. Rien n’est perdu toutefois pour celles et ceux qui ont manqué d’encouragements et de reconnaissance par le passé. C’est cependant difficile car on peut se croire réellement dépourvu de qualités … à tort ! Un travail sur soi est donc nécessaire afin d’avoir le recul qui convient pour se juger sans trop de sévérité. Il peut être utile dans un premier temps de coucher sur le papier les qualités que l’on se reconnaît ainsi que les défauts. Inutile d’éluder ces derniers, sans les accentuer toutefois.

 

Des points positifs à améliorer

Tout le monde a des atouts à mettre en avant même si personne n’est parfait. Il ne s’agit pas de devenir vaniteux mais d’être honnête et sincère : vos qualités sont bel et bien réelles et elles méritent d’être mises en valeur. Ces bons côtés de votre personnalité ne se limitent pas à des qualités morales (honnêteté, loyauté … ) mais incluent aussi des savoir-faire spécifiques.

En mettant l’accent sur vos mérites et vos compétences, vous les gardez vous-même à l’esprit, ce qui est indispensable pour ne pas être tenté de se déprécier. Vous pourrez ainsi accepter un compliment sans penser qu’il est injustifié ni rougir de confusion. Faire confiance aux autres découle de ce travail sur soi. Dans le domaine personnel ou professionnel, on devient ainsi capable d’accepter cette ouverture bénéfique vers les autres. On peut également agir sur sa propre apparence sans pour autant renoncer à sa singularité.

 

Changer l’image que l’on a de soi

Cela passe donc par l’acceptation de ses propres mérites mais aussi par un changement au niveau corporel. Pas de panique, il n’est pas question de modifier son apparence de façon radicale ! Cette évolution se fait d’ailleurs très naturellement. Quand on commence à se sentir mieux dans sa peau, les attitudes et la posture changent sans efforts. Au lieu de raser les murs, de baisser la tête et de fuir le contact visuel avec les autres, on a plutôt tendance à s’affirmer physiquement parlant.

Cette progression a un effet miroir très positif. Tant que l’on reste replié sur soi de manière visible, les autres pensent avoir affaire à une personne timorée voire faible. Si vous manifestez une certaine assurance dans votre façon d’être, c’est l’inverse qui se produit. En “mimant” l’ouverture aux autres, vous suscitez leur intérêt : si on vous trouve intéressant, c’est que vous l’êtes ! Cette stratégie, c’est du “gagnant / gagnant”.

 

Savoir exprimer ses opinions

Au cours de discussions entre amis ou collègues, il est utile de renforcer son estime retrouvée. C’est l’occasion d’affirmer ce que l’on pense, non pas pour l’imposer comme une vérité incontestable mais pour participer au débat sans complexes. Les avis divergents ne sont pas des raisons de se disputer ou de clore une discussion, bien au contraire.

En exprimant sa propre vision des choses, on montre sa force de caractère, ce qui est une qualité. Même si vos interlocuteurs ne semblent pas convaincus par vos arguments, vous aurez adopté la bonne attitude et cela ne peut que renforcer votre égo jusque là trop malmené. Dans tous les cas, fixez-vous de petits objectifs à atteindre graduellement. Ces défis du quotidien sont des pas utiles sur le chemin de la confiance. La réussite ne vient pas d’un seul coup mais chaque succès “mineur” contribue à la concrétiser.

Lisez aussi :  Comment profiter de la vie ?